Itinéraire 7 jours en Bretagne


Témoignage de voyage par les Michmich en vadrouille

itinéraire et carte détaillée disponible ici



Dans l’ensemble tous les parkings ont été gratuits sur le séjour, sauf le parking de l’embarcadère de Bréhat car nous nous sommes garés juste à côté. Et nous avons payé une seule nuit, au camping municipal Ernest Renan. Le reste du temps nous étions sur des spots gratuits.


Jour 1 : Du Mont Saint Michel au Fort La Latte

Un débat éternel sur “Le Mont Saint Michel est en Normandie ou en Bretagne” existe. Mais nous ne pouvions pas passer juste à côté du Mont Saint Michel sans le visiter. Alors pour l’arrivée de notre traversée de la France nous avons choisi de poser notre van aux abords des lieux, sur La pointe du Grouin Sud. On avait une vue magnifique pour la nuit sur le Mont Saint Michel.

On commence la journée sur les chapeaux de roue avec un réveil à 4h45 pour profiter du lever de soleil depuis les méandres.

Les méandres sont accessibles en accès piéton seulement. On s’est donc garé juste à côté sur le parking d’une auberge (fermée)

Le petit matin était vraiment magique, nous étions seuls et les couleurs étaient incroyables.

Le bonus a été quand les moutons sont venus prendre possession de toute la zone des marais. Un spectacle magnifique.


Nous avons ensuite pu profiter du petit matin pour visiter le Mont Saint Michel, calme, vidé de ses touristes. Nous pouvons y accéder à pied (20 min à pied environ pour traverser la passerelle) ou avec la navette depuis le parking de la navette (gratuit).

L’endroit est super mignon et conservé, très touristique. Nous sommes passés sur le mont bien avant l’ouverture de l’abbaye, et nous ne l’avons donc pas visité. Mais dommage, sûrement une visite à faire !


Retour au van direction la Pointe du Grouin. Nous avons pu nous garer sur le parking de la pointe, mais sûrement pas accessible en pleine saison. Un autre parking sur la plage de Port Mer est également ouvert au CC mais prisé jour de beau temps (plage à côté oblige).

La vue depuis la pointe est super jolie, et il paraît que le spot est super pour le départ de la route du rhum.


12h, départ pour Dinan. Parking à 10 minutes à pied de l’hyper centre. Pour ce premier jour, nous voulons absolument manger des galettes bretonnes. Alors en avant. Plusieurs crêperies nous tentent, notamment la crêperie Ahna, mais fermée. Nous allons donc à la crêperie “Au coin de la Breizh”. Bon repas mais peut être pas LE meilleur restaurant du coin. Puis petit tour dans la ville (tour de l’horloge, jardin anglais, basilique et petites rues, remparts)


Direction Fort La Latte et Cap Fréhel. Le parking de Fort La Latte a une partie accessible aux CC. Nous nous y garons et faisons le sentier des falaises, partie du GR34, qui relie le Fort La Latte au Cap Fréhel. Une merveille, on en prend plein la vue. Le sentier fait 4,7km environ - aller. Nous avons fait l’AR comme nous avions laissé le van au Fort.

En continuant le sentier quelques mètres après le fort en prenant la première à gauche, une petite crique se dévoile avec une superbe vue sur le fort.


On passe finalement la nuit au parking du Fort. Interdit d’y stationner entre 20h et 8h, mais l’accueil du Fort nous a dit que cela passait en restant discret. (peut être pas le cas en haute saison).


Un autre spot est également accessible avec une vue sur le Cap, collé au sentier. Mais celui-ci est un peu en vue, cela nous paraissait peu discret et n’avons pas voulu prendre le risque d’avoir une visite des policiers.


Notre regret sur ce jour, être passés pas loin de St Malo et Cancale sans être allés visiter, et décaler le reste quitte à passer d’autres étapes.


Itinéraire van :

- Pointe du grouin sud

- Parking sunrise sur le mont saint michel - 29km, 28min

- Parking pointe du grouin - 52,2km, 46min

- Parking Dinan - 39,6km, 38min

- Parking Fort La Latte - 41,8km, 47 min

TOTAL KM : 162,6km



Jour 2 : de Cap Fréhel, à Cap Erquy

Après cette nuit au calme nous voilà partis en direction du Cap Erquy. Sur la route un spot nous a été conseillé “La pointe du Champ du Port”. Lieu peu connu mais juste magnifique, un joli port, une belle plage et une couleur de l’eau incroyable. Si vous passez dans le coin, monter sur les rochers, la vue est juste magnifique. Et quand vous êtes face au port tourner la tête à 180 degrés, on voit une petite île et une chapelle au fond.

Il y a un parking mais avec barres <2m, puis quelques places en plus à côté du parking mais pas beaucoup.


Puis direction le Cap d’Erquy, qui offre une magnifique vue sur les alentours, mais ce qui vaut vraiment le coup c’est de faire le sentier des plages sauvages (environ 7km). Le parking du Cap n’a pas de barre, mais la route n’est pas hyper large à certains moments. Le van Shelley passe bien mais un très gros véhicule peut être pas. Sur place peu de places mais nous avons pu trouver pour nous.

ℹ️ À savoir : d’autres parkings sont à dispo autour sur différents points du sentier.

Nous conseillons de faire le sentier dans le sens plages>rue>port>cap. Rando très accessible.


Nous décidons ensuite de nous avancer vers les spots du lendemain et de dormir à la pointe de Lagonz. Une table de pique nique et des poubelles sont à disposition sur place. En regardant la carte en satellite[1], un autre super spot est là à quelques mètres mais pas référencé sur Park4Night.



Itinéraire :

- Parking Fort La Latte

- Pointe du Champ du Port - 17,9km, 22 min

- Parking de la pointe du Cap D’Erquy - 5,93km, 11min

- Spot dodo Binic - 46,9km, 49 min

TOTAL KM : 70,73 km

Jour 3 : De Binic à la pointe de Plouha

Départ pour le port de Binic. Présenté comme un joli petit port de plaisance. Nous avons été un peu déçus, celui-ci est joli mais dans un itinéraire chargé il y a peut être d’autres priorités. La vue du petit pont sur la mairie est jolie (pont fermé à notre passage) et la plage à côté du port a de jolies cabanes photogéniques.


Sur place, un parking gratuit, des places standards, shelley passe mais pas plus long ni large.

Next stop : la pointe de Plouha. Parking de la pointe dispo pour tout type de véhicule sans barre de hauteur, mais peu de place.

Nous avons mangé dans le van sur le parking avec une jolie vue. Le sentier des falaises, qui fait le lien entre la pointe et le port de Gwin Zegal est plutôt facile d’accès. Nous vous conseillons de prendre le petit chemin vers la pointe du pommier, super joli. Mais le chemin est moins entretenu et plus étroit que le sentier principal.

Le port de Gwin Zegal est un port à poteau traditionnel, super joli et atypique. Et la couleur de l’eau est toujours au rendez vous.


Le lendemain nous devons faire l’île de Bréhat, alors nous cherchons un spot pas loin de l’embarcadère pour prendre la première vedette vers l’île. Un petit parking avec poubelles et tables de pique nique, devant les veuves d’Islandais nous permet de stationner pour la nuit. Un panneau interdisant l’accès à 2.1 m de hauteur est présent mais pas de barre, alors nous y restons. Un magnifique coucher de soleil sur les petits îlots caillouteux.

Itinéraire :

- Spot Dodo Binic

- Parking Port Binic - 9,11km, 13 min

- Parking Piscine Saint Quay Portrieux - 7,64km, 12 min

- Parking Pointe de Plouha - 11km, 16min

- Spot Dodo Ile Bréhat - 26km, 36 min

TOTAL KM : 53,75km


Jour 4 : De l’île de Bréhat au gouffre de Plougrescant


Départ avec la première vedette de la journée, à 8h15 (10,30€/personne la traversée AR) pour l’île de Brehat depuis l’arcouest. À côté de l’embarcadère, il y a un parking pour voiture payant et surveillé. Nous avons payé 6,5€ la journée pour notre van. C’est le seul parking que l’on va payer du séjour. Il y a un autre parking aussi un peu plus loin à 5 min à pied.


On peut faire le tour de l’île à pied ou à vélo, pour nous ça sera la seconde option pour aller plus vite et surtout pour pouvoir arriver sur les plus beaux points de l’île avant le monde. Nous louons les vélos à la demi journée, 10 euros / vélo la demi journée à Location Brousse (ils proposent également des vélos électriques). Aucun souci avec les vélos, de bonne qualité et légers.


Premier endroit sympas, la plage du Gerzido, nous avons ensuite longé la côte avec plusieurs arrêts jusqu’au phare de paon. Les petites ruelles sont super mignonnes, et calmes par l’absence de voiture. Tout le long de la côte il y a des endroits supers jolis, et plus dans les “terres” des maisons typiques, des petits bourgs et une jolie vie. On a vraiment beaucoup aimé notre balade sur l’île. A savoir qu’une partie de l’île n’est accessible qu’aux piétons et pas aux vélos.

Avant de rentrer avec la navette de 14h, nous avons mangé sur l’île. Et des crêpes bien sûr à la Crêperie Ô Jardin. De supers galettes et un bel accueil. Un autre restaurant nous tentait bien “Le Crech Kerio” mais nous préférons manger une galette et des crêpes.


A 14h direction le gouffre de Plougrescant, et Castel Meur. Sur place un parking CC et un parking véhicule < 2.1m avec barre. Il y a pas mal de places sur place.

L’endroit donne un bel avant goût de la côte de Granit rose, un petit sentier longe les deux spots et continue plus loin avec une jolie vue.

Castel Meur est à l’heure actuelle une propriété privée et habitée, il arrive souvent qu’il y ait des voitures devant la maison pour permettre aux propriétaires de garder un minimum d’intimité. Ils n’aiment pas que la maison soit prise en photo. Essayez d’être discrets.


A partir de Castel Meur jusqu’à la côte de Granit Rose, le camping est très réglementé et le stationnement de nuit également. Il est très dur de trouver un endroit où dormir en van. On a donc décidé de réserver une place, pour la nuit, au Camping municipal Ernest Renan. Les emplacements de CC autonomes offrent une jolie vue sur le port. Les sanitaires sont très propres et il y a un snack sur place qui propose des bonnes choses à manger, même le soir, et de quoi faire un bel apéro. Vous pouvez également y vider les eaux usées et vous recharger en eau.


Le camping est partenaire d’une initiative de la région pour la location de vélos électriques. Le principe est vraiment chouette et pas très cher. Ils proposent plein d’autres services pour la location, tout est expliqué sur leur site internet.


Et il faut également noter que nous avons ici eu droit à notre première pluie mais de nuit ! La Bretagne nous a bien accueilli jusqu’à présent.


Itinéraire :

- Spot Dodo île Bréhat

- (Embarcadère ile Bréhat)[2]

- Parking Plougrescant -28,8km, 38min

- Camping Ernest Ronan - 22,3km, 28min

TOTAL KM : 51,1km


Jour 5 : De la côte de de Granit Rose, à la Presqu’île de Crozon

L’endroit que l’on attendait de voir depuis longtemps et que l’on nous a conseillé plein de fois : la côte de Granit Rose. Qui commence pour nous par le Phare de Ploumanach’ ou de Mean Ruz.

L’accès au phare se fait en voiture ou à pied,un panneau interdit 2.1m de hauteur est présent à l’entrée de la rue. Cependant le parking de la ville, lui, autorise tous les véhicules, et est gratuit et à 10 minutes à pied du sentier. Cela ne pose vraiment pas de problème.


On commence le sentier par le phare puis nous continuons jusqu’à la plage de Ploumanach et un peu après. Nous pouvons y voir le Château de Costaérès sur son îlot. C’est super joli.

Nous reprenons la voiture direction l’île Renote, parking CC à disposition. Le tour de l’île fait environ 2 km à plat. Il est super mignon, on a un nouveau point de vue sur le château, et on peut observer le doux mélange entre le granit rose et l’eau turquoise.


Next stop : Trébeurden, et le petit sentier donnant sur l’île de Millau. Parking à disposition sur le port de Trébeurden, sans barre de hauteur et avec beaucoup de place.

Avec un peu de temps, on vous conseille de continuer la randonnée qui passe devant l’île de Milliau, vers la pointe de Bihit.


Dernier périple de la journée, direction la presqu'île de Crozon, et plus particulièrement la plage de Pen Hat. Une plage apparemment connue par les surfeurs. De jolies vagues et surtout des falaises à couper le souffle. On a un point de vue sur la pointe de Pen Hir depuis la plage.

Le parking de la plage est accessible à tout type de véhicule. Il y a d’ailleurs beaucoup de vans de surfeurs, et il y a beaucoup de places. Le stationnement y est interdit de 2h à 7h.


N’hésitez pas à aller jusqu’à la pointe et l’ensemble défensif, la vue est top et on voit le phare de la pointe sur le coucher du soleil. Également plusieurs sentiers qui longent les falaises, c’est juste magnifique.


Le coucher du soleil arrivant on part direction la pointe de Pen Hir vers 22h. Sur place, un parking et pas mal de places à cette heure là. Le point de vue depuis la croix est incroyable , et le coucher de soleil y est magique, on voit également la plage de Pen Hat. N’hésitez pas à faire les sentiers alentour pour profiter de la vue.


Nous n’avons pas eu le temps durant ces 7 jours d’aller dans le Finistère Nord. C’est un choix car y aller pour en ressortir nous faisait beaucoup de trajet et donc perdre pas mal de temps.


On s’avance sur le spot du lendemain pour dormir, un petit parking excentré à côté de la plage de Kersiguénou, avec pas mal de CC et vans déjà installés, cela doit être un spot connu. Pas de vues particulières mais au moins on a un endroit. C’est assez dur de trouver des spots dodo dans le coin proche de la côte.

Sinon il faut aller vers Morgat à côté de la forêt.


PS : si vous voulez manger des fruits de mer, il parait que le thalasso spa de Camaret fait des supers plateaux MAIS il faut réserver 24h avant (bref, faut pas faire à la dernière minute comme nous).


Itinéraire :

- Camping Ernest Renan

- Parking Ploumanach - 7,79km - 13 min

- Parking ile Renote - Trégastel - 4,41km, 9min

- Parking Trebeurden - 10,2km, 12 min

- Parking plage Pen Hat - 139km, 2h12min

- Parking Pointe de Pen Hir - 3,77km, 6min

- Spot dodo pointe dinan - 9,69km, 12 min

TOTAL KM : 175,07km


Jour 6 : De la Presqu’île de Crozon à Bénodet

Le lever du soleil était couvert, nous n’avons pas pu en profiter. Nous sommes donc partis dans la matinée vers la pointe de Dinan, il y a un petit sentier d’environ 1h de balade si on y va tranquillement. Parking sur place sans barre mais très cabossé.


Nous voulions enchaîner sur la plage de l’île vierge, une des plus belles de France. Mais l’accès est maintenant interdit, victime de son succès. On peut y accéder à pied par un sentier et sur le haut des falaises seulement.


A 40min de la presqu’île et sur notre trajet, la ville de Locronan. Classé comme l’un des plus beaux villages de France. Un esprit médiéval conservé et une belle ambiance. Un parking CC gratuit fin juin où nous avons pu nous garer juste à l’entrée du village.

On a commencé par l’essentiel, manger une crêpe à la crêperie Ty Coz. Supers bonnes, avec des produits du coin. Le plus, on voit le cuisinier à l'œuvre.

Et pour rester dans le thème, en sortant nous sommes passés à la pâtisserie George Larnicol, meilleur ouvrier de France pour acheter plein de Kouign amanns, version petite. Nous avons fait le stock pour ramener à Toulouse.


Là où on profite du mieux de la ville c’est en se baladant dans les petites rues, en faisant un tour à l’église. Bref ce qu’on adore faire, flâner.


Comme nous étions dans une bonne lancée cadeaux/souvenirs et que nous avons beaucoup aimé le cidre que l’on a goûté à la crêperie, on a décidé d’aller faire un tour à la cidrerie en question. Coïncidence, elle se trouve sur notre trajet, à Quimper.

Alors nous voilà en route vers la Cidrerie du Manoir de KinKiz. Une jolie cidrerie et une petite visite gratuite sur comment est fait le cidre, ont fini de nous convaincre de faire un plein de cidre.

Dans ce verger, il y a plus d’une 20aine de variétés de pomme, jusqu’à des espèces anciennes que les anciens propriétaires ont préservées. Chaque année le propriétaire refait une composition de jus de pommes en fonction de la production et de son affinité avec les différents jus produits. La particularité d’un vrai cidre est que le gaz y est naturel (pas comme le cidre industriel), des levures se développent et y créent le gaz. Pour que les levures soient à l'aise, les bouteilles sont conservées à plat. Il est donc conseillé une fois achetée de ne pas tenir la bouteille allongée mais plutôt debout. Sinon les levures vont continuer à travailler et le bouchon pourrait sauter.

Le manoir est collé à la cidrerie. Les propriétaires laissent l’accès au verger pour une petite balade romantique, et franchement c’est validé. L’endroit est super mignon, et super intime. Bref on adore.


Il faut qu’on s’avance, pour le lendemain, vers Bénodet pour le départ vers l’archipel des Glénan.


Itinéraire :

- Spot dodo pointe dinan

- Parking Pointe dinan - 8,64km, 10m

- Locronan - 41,4km, 43 min

- Cidrerie du manoir de Kinkiz - 24,1km, 26 min

- Spot Dodo Bénodet - 16,3km, 22min

TOTAL KM : 90,44 km


Jour 7 : L’Archipel des Glénan et début du retour


On a profité de ce dernier matin pour prendre un peu le temps avant de commencer la route, pour ne pas trop garder de fatigue.

Mais après ces 6 jours de trip nous voilà à cours d’eau pour le van. On aura presque tenu jusqu’à la fin, mais voilà il faut recharger et vider. Peu de spot dans le coin mais le Leclerc de Fouesnant a une petite aire (2 euros les 10 minutes d’eau, suffisant pour nos 80L de Shelley). L’aire se trouve au fond à gauche quand on est face à l’entrée du Leclerc. On peut y vider les toilettes chimiques et y faire le plein d’électricité également.


Deux départs aujourd’hui, depuis Bénodet, vers l’archipel des Glénan. 11h ou 13h30. On décide de prendre 13h30. Plusieurs alternatives sont possibles pour faire le tour

- Les vedettes de l’Odet proposent plusieurs formules, dont

- une traversée AR (37e / pers)

- traversée puis location canoë kayak pour faire le tour de l’île (seulement en juillet et août)

- une croisière

- Des croisières commentées par des personnes du secteur privé

- Des croisières catamaran par l’école de voile.

Nous voulions faire le catamaran, mais les départs se font qu’à partir de 4 personnes, et nous étions que 2 pour le moment. La location canoë nous tentait bien également pour profiter à fond de l’archipel et être autonome. Mais pas disponible fin juin. Nous avons donc fait une traversée simple avec les vedettes de l’Odet.


Le trajet dure 1h mais il est très agréable (enfin nous nous adorons naviguer). Sur place, le tour de l’île est très court (environ 30 minutes). Le bateau nous dépose sur l’île principale, l’île saint Nicolas. Les plages y sont paradisiaques, on se croirait en polynésie tellement que c’est beau, plage de sable blanc et eau turquoise.

Malheureusement il a plu à torrent pendant notre escale, et nous avons dû rester une bonne partie sur l’avant toit des WC de l’île, seul endroit protégé de la pluie. On a pu faire un petit tour sur l’île et voir de jolis paysages mais c’est sûr que nous reviendrons faire cette sortie canoë pour pouvoir aller sur toutes les îles.


Et pour que l’on revienne, le soleil a pointé le bout de son nez à notre départ du port. On a pu voir la couleur de l’eau transpercée par le soleil. Une merveille. Bref ça a fini de nous convaincre, cet endroit est magnifique, on doit y revenir avec le soleil.


18h15, nous voilà de retour sur terre. On décide de s’avancer un peu car une longue route nous attend le lendemain pour rentrer sur Toulouse


Itinéraire :

- Spot dodo Bénodet

- (Recharge en eau)[3]

- Parking vedette de l’odet - 5,49km, 10min

- Début du retour vers Toulouse - arrêt vers Nantes



Maxime et Marie-Charlotte, Michmich en vadrouille

[1] On vous conseille de regarder souvent sur Google maps. Cela permet de tomber sur de supers spots dodo mais aussi visite et point de vue. Nous avons gardé le mode satellite tout le long du parcours [2] Non compté dans l’itinéraire car juste à côté du spot dodo et pas une grande étape [3] Non compté dans l’itinéraire car juste à côté du spot dodo et pas une grande étape