Louez votre van : Entre astuces et bons plans !




La vie en van offre un panel de possibilités qui nous permet d’avoir une liberté que l’on n’aurait pas sur des vacances classiques. C’est cette liberté qui nous a fait tenter l’expérience, et qui nous a surtout convaincus de recommencer. Cependant, il ne faut pas confondre liberté et improvisation!


Préparer son séjour

La première chose à vérifier est que votre destination se prête à la vie en van, en vous posant les bonnes questions :

  • Est-ce que les routes sont adaptées à la taille de votre van?

  • Est-ce que le stationnement est autorisé pour les véhicules de la taille de votre van?

  • Est-ce que le stationnement de nuit est autorisé, et si oui où?

  • Est-ce qu’il y a des stations pour remplir et vider l’eau usées (en général il y a un espace d’accueil dans presque toutes les villes)?




Compagnie de van

Ensuite nous vous conseillons de comparer les compagnies de van. À la fois pour le prix de la location, mais également pour la qualité des vans. Ce n’est pas parce que la compagnie est connue, ou que les vans sont peu chers que ce sont les meilleurs.

Nous sommes donc partis avec Va Vis Van, et nous avons été plus que ravis. Les vans sont très récents, et de très bonne qualité. De plus, c’est une petite entreprise, et les propriétaires sont très attachés à leurs vans et surtout ils sont soucieux de faire en sorte que votre séjour se passe bien.



Spot dodo

Avant votre séjour, on vous conseille de regarder la vidéo de Bruno Maltor qui donne 10 conseils sur la Van Life. Elle donne notamment les applications mobiles indispensables pour faciliter l’organisation. Celle que l’on a le plus utilisé : Park4Night.

Une application qui permet de trouver tous les endroits pour se garer de jour comme de nuit. La version gratuite est déjà bien renseignée, mais la version payante donne des lieux supplémentaires et permet d’avoir des options plus complètes comme les filtres.

France Passion est également une belle initiative. Des producteurs, vignobles etc. qui ont un partenariat avec France Passion. Ils prêtent un emplacement en échange d’achat dans leur boutique par exemple. Le réseau est assez développé en France, et si votre loueur est partenaire vous pourrez avoir accès au réseau. Va Vis Van est partenaire de l’'association.



Quelque chose à quoi on ne pense peut être pas tout le temps mais que l’on a presque tous à disposition : Google maps en mode satellite. On y découvre des spots pour dormir inconnus et en pleine nature. C’est aussi une bonne astuce pour les voyages en général pour découvrir des endroits sur notre trajet, secrets et en dehors des sentiers battus.


Nous regardions généralement au jour le jour pour savoir où nous allions dormir. C’était cette liberté là que nous aimions beaucoup dans la vie en van. Et cela a été possible grâce à ces trois astuces.


Cependant en fonction des spots et de la période de l’année, il peut y avoir du monde. Alors on vous conseille de ne pas arriver trop tard sur les lieux si vous voulez avoir une bonne place, surtout en haute saison. Il faut également savoir que certains spots sont ouverts hors saisons, mais restreints en plein cœur de l’été.


MAIS il faut toujours respecter les lieux, et les autres. Nous ne sommes pas seuls, et surtout nous ne sommes pas chez nous. Alors pour avoir le droit de continuer à vadrouiller, restons discrets.


Astuces

  • Payer sa caution en carte bleue

Lorsque vous payez votre caution et votre van, pensez à votre carte bleue, surtout si vous avez une carte de type « gold »qui possède des assurances. Les locations de tourisme sont normalement couvertes par celles-ci. Si jamais vous avez un problème, elle pourra sûrement vous couvrir.


  • Faire des courses au fur et à mesure

Même si la majorité des vans, et la totalité chez Va Vis Van, possèdent un frigo. En fonction du nombre que vous êtes, un frigo nomade pour van ne peut pas contenir 2 semaines de courses. D’autant plus que dans le véhicule il peut vite faire chaud et donc beaucoup de produits nécessitent d’être conservés au frais.

Il est donc préférable de faire les courses au fur et à mesure.


  • Privilégier les routes à l’autoroute au maximum

Lorsque vous préparez votre trajet, et que vous utilisez le GPS vous aurez sûrement en priorité le trajet par l’autoroute. Car il est souvent plus rapide. Cependant n’hésitez pas à regarder les alternatives par les routes secondaires. En effet, l’autoroute, en fonction de la taille de votre véhicule, peut être un très gros budget. A la fois au niveau du coût du péage mais également pour l’essence. Les vans consomment plus que la plupart des voitures, et surtout le péage coûte plus cher que pour les voitures en fonction du modèle. (Le modèle Bill est considéré comme un véhicule “classique”)

Par exemple, pour aller en Bretagne, nous avons fait Toulouse - Limoges par l’autoroute, puis le reste par la route. Le premier tronçon nous faisait gagner beaucoup de temps par l’autoroute, pour un prix “relativement” faible.

De plus, la route est souvent plus belle par la route, et nous pouvons nous arrêter comme on veut.


  • Inclure les potentielles spots de votre trajet vers votre destination finale dans votre RoadTrip

L’un des plus gros avantages de la vanlife c’est que l’on peut pratiquement loger n’importe où. C’est donc l’occasion de découvrir les villages, paysages et autres spots qui sont présents sur votre chemin. Votre Roadtrip commence dès la réception des clefs du véhicule et non pas une fois arrivé sur le spot target du séjour.


  • Penser au maillot

Tous les vans n’ont pas la chance d’avoir la place pour une douche intérieure. Il est donc plutôt utile d’avoir un maillot pour pouvoir se doucher en toute circonstance.


  • Penser à la frontale

Si vous devez sortir de nuit, pour pouvoir voir à l’extérieur notamment si vous logez dans des spots natures



  • Vérifier régulièrement le niveau de votre eau

En général toutes les villes sont équipées en recharge à eau, et vidange des eaux usées. Cependant parfois la jauge peut réserver des surprises, si vous êtes pas sur une surface plate, ou que le bidon n’est pas droit. Alors votre jauge risque d’indiquer un mauvais volume. Restez vigilants pour ne pas être à cours d’eau.


  • Avec Shelley, penser à prendre son vélo en fonction du voyage

En fonction des endroits, Shelley (et van plus grand) ne peut pas se garer sur tous les parkings à cause de sa hauteur. Il faudra sûrement s’excentrer des villes ou des zones touristiques.

Shelley possède une zone de rangement, le garage, plutôt grand qui permet d’y ranger des vélos. Ils peuvent s’avérer très utiles dans ces cas là, où nous devons nous garer loin des spots. Mais également si nous stationnons plusieurs jours au même endroit sans vouloir bouger le van.